Natation

para-basketball Parmi les nombreuses disciplines sportives pratiquées par les personnes handicapés physiques, la natation occupe une place privilégiée due à ses atouts : elle est accessible au plus grand nombre, même aux plus lourdement handicapés et l’évolution en apesanteur permet d’utiliser les capacités physiques restantes. Elle permet également la découverte et la maîtrise d’un nouvel élément.

Public concerné

Peuvent pratiquer la natation:

La classification

Le principe

A la vue de la multiplicité des handicaps, de la spécificité de chaque déficience, on peut, à juste titre, s'interroger sur l'organisation des épreuves et les moyens à mettre en œuvre pour que tous les compétiteurs soient sur un pied d'égalité au départ de chaque course.

Le Handicap moteur

Pour ce faire, il existe un système de "classification intégré", propre à la natation et appliquée par les instances internationales, complexe mais relativement juste, qui regroupe toutes les familles de handicaps. Son principe est d'évaluer le potentiel physique de chaque compétiteur afin de leur permettre de se classer que sur leur seule valeur sportive.

Le système utilisé est en constante adaptation pour être le plus efficient possible et peut être modifié dans les deux ans qui suivent les Jeux Paralympiques.

Pour simplifier cette démarche incontournable, il a été élaboré un "profil " des handicaps pour chaque classe.

Le protocole d'évaluation est composé de trois parties:

1ère partie - Le Test médical

Il consiste en une évaluation de la force musculaire (Testing), des déficits articulaires, de la mesure des membres pour les amputés et de l'évaluation des troubles de la coordination ou de la spasticité. Pour les blessés médullaires, la connaissance du niveau de l'atteinte vertébrale est essentielle. Cet examen est pratiqué par un médecin spécialisé ou un kiné.

2ème Partie - Le Test en situation dans l'eau

Il confirme la présence des déficiences motrices et leur répercussion dans l'accomplissement du geste technique dans les quatre nages, au plongeon (ou départ dans l’eau) et aux virages. Il permet de noter si les adaptations réglementaires lors des épreuves sont justifiées. Ce test est mis en place par un technicien de la natation.

3ème Partie - La confirmation pendant les épreuves

En conclusion, le passage à la classification pour un compétiteur est obligatoire. Il est effectué de manière précise au niveau national par les classificateurs agréés, et sera revu systématiquement en cas de participation à une épreuve internationale. Elle n'est pas toujours évidente à vivre et demande la plus grande précision possible. En effet, une erreur serait susceptible de compromettre la carrière sportive d'un nageur.

Ce qu'il faut retenir:

De manière simplifiée

Organisation de l’activité

En compétition sur le plan national

Le Championnat national des clubs et association du Maroc, La Coupe du Trône.

Sur le plan international

Le Championnat d'Afrique, Le Championnat du Monde, les Jeux Paralympiques et les jeux Méditerranéens.

Réglementation

Le règlement en vigueur est celui de la FINA et IPC Natation-Swimming à l'exception de quelques adaptations inhérentes au handicap:

Le départ

Se fait librement soit par plongeon depuis le plot de départ, soit dans l'eau. Une aide manuelle est permise à tout nageur ayant des difficultés à maintenir seul un contact avec le mur. Celle-ci ne doit pas être propulsive.

Les nages

Les techniques de nage (papillon, brasse et dos) doivent être conformes à la réglementation appliquée à la FINA. Toutefois, selon le handicap, leur validation sera laissée à l'appréciation des juges.

Voici les épreuves reconnues par IPC swimming:

Libre

Dos

Brasse

Papillon

Quatres nages individuelles

Relais

Sur le plan de pratique

Contrairement à la pratique d’un grand nombre de disciplines sportives, la natation ne nécessite pas de matériel particulier. Cependant, il convient de rappeler que la piscine ou tout milieu naturel est régi par des règles de sécurité et reste toujours un lieu où les risques d'accidents existent.